Accueil > PRÉSENTATION > Udaf26 > Historique, objectifs et perspectives > Objectifs et perspectives


Des missions s’inscrivant dans un cadre légal :

La loi donne donc à l’UNAF et aux UDAF, non seulement une existence légale, mais aussi 4 missions fondamentales :

  • Donner leur avis aux pouvoirs publics sur les questions d’ordre familial et leur proposer des mesures qui paraissent conformes aux intérêts matériels et moraux des familles ;

  • Représenter officiellement auprès des pouvoirs publics, l’ensemble des familles et notamment désigner ou proposer les délégués des familles aux divers conseils, assemblées ou organismes institués par l’État, le département, la commune ;

  • Gérer tout service d’intérêt familial dont les pouvoirs publics estimeront devoir leur confier la charge ;

  • Exercer devant toutes les juridictions, sans à avoir à justifier d’un agrément ou d’un autorisation préalable de l’autorité publique, l’action civile relativement aux faits de nature à nuire aux intérêts moraux et matériels des familles.


L’UDAF de la Drôme se doit de remplir ces missions en respectant l’esprit des textes.
L'institution familiale est neutre, indépendante et pluraliste. A ce titre, l'action familiale s'inscrit dans la continuité et au-delà des clivages politiques en donnant son avis en toute liberté aux pouvoirs publics.
Au-delà des alternances politiques, l'institution familiale est l'un des piliers de la République Française.

L’UDAF de la Drôme souhaite développer des axes forts qui s’appuient sur des valeurs fondamentales :
- la liberté, et notamment celle pour chaque famille d’adopter le mode de vie qui lui convient ;
- la solidarité, celle qui peut exister entre les familles, et celle qui peut exister à l’intérieur de chaque famille par la promotion des liens intergénérationnels ;
- la responsabilité, qui permet à chaque famille de faire valoir ses droits, sans glisser vers un régime d’assistance, et qui doit se retrouver dans le fonctionnement démocratique de l’Institution elle-même.

Les objectifs arrêtés par le conseil d’administration peuvent se décliner de la façon suivante :

- redonner aux mouvements la place privilégiée qu’ils doivent avoir dans l’UDAF,
L'objectif de l'institution familiale est de rassembler les différents courants existant depuis la naissance des mouvements familiaux, sans que ceux-ci ne perdent de leur identité et de leur activité propre.

- faire valoir publiquement les rôles de l’UDAF,
L'amélioration de la communication externe (création d’un site internet, presse écrite, radio, télévision, etc…) doit valoriser l'institution familiale et rendre visible auprès du grand public le bien fondé et la pertinence de ses initiatives et de ses actions.
C'est avant tout en renvoyant une image de dynamisme et d'accueil que l'on suscitera l'envie de rejoindre l'institution.
Ce programme de communication s'orientera naturellement vers les jeunes familles, pour assurer la continuité de la vie associative et son rajeunissement.
L'objectif est de faire venir dans les associations des personnes qui ne soient pas seulement des bénéficiaires de services mais aussi de futurs militants associatifs. Valoriser et proposer de l'engagement associatif aux familles bénéficiaires de service seront des axes également développés.

- accroître la représentativité des familles,
Il y a des associations qui n'adhèrent pas, aujourd'hui, à l’UDAF et qui, pourtant, agissent auprès des familles (associations de malades, de victimes de sectes, d'aide à domicile…). L'esprit d'ouverture, clairement exprimé par l’ UDAF, doit aboutir à la construction d'un réseau mieux organisé et plus fort.

- développer et soutenir l’activité des services en les reliant aux objectifs communs de l’institution,

- développer des partenariats en tissant un réseau très dense autour des problèmes familiaux,
La collectivité départementale a été renforcée dans ses responsabilités et ses missions sociales et médico-sociales, particulièrement dans le domaine de la protection de l'enfance et de l'aide aux familles. Le Conseil Général est ainsi devenu un partenaire primordial de l’UDAF qui lui apporte sa compétence d'analyse et d'intervention.
Cette complémentarité, traduite par de nombreux travaux communs, sera développée. La convention signée en 2008 avec le Conseil Général de la Drôme offre un cadre privilégié à la déclinaison de différentes réflexions et actions communes au service des familles résidant dans le département.
Le partenariat entre associations est un formidable moyen d'efficacité, de créativité et de souplesse pour créer des synergies, répondre à un élan.

- s’adapter aux évolutions sociodémographiques.
La politique familiale ne peut être immobile ou conservatrice car chaque famille se projette dans l’avenir en préparant la vie future de ses enfants dans une société en constante transformation.
L’UDAF de la Drôme doit pouvoir se situer comme une institution responsable, profondément ancrée dans l’éthique associative et elle doit être une référence incontournable en matière de politique familiale dans le département.
Destinataire de fonds publics, elle doit être d’une transparence exemplaire et faire sans cesse preuve de son efficacité en instituant des évaluations permanentes dont il sera rendu compte à l’assemblée générale et aux pouvoirs publics.